Vidéo – Parler de la décroissance (à partir du niveau B2)

Source de la vidéo : La décroissance  Date de publication : 14/12/2014 / Niveau : à partir du niveau B2 / Compétences : Compréhension et expression orales / Objectifs : parler d’un système économique alternatif

 

La pandémie de coronavirus a mis l’économie mondiale à l’arrêt et une nouvelle crise économique se profile. Pour les décroissants, c’est la preuve que notre système économique actuel est voué à l’échec et nécessite de profonds changements. Mais la décroissance, qu’est-ce que c’est ?

 

  1. Visionnez le reportage 2 fois :

 

2. Répondez aux questions suivantes à l’oral :

    1. En quoi consiste la théorie de la décroissance ? 
    2. Quels sont les arguments de ceux qui la soutiennent ? 
    3. Cette théorie est-elle applicable aux pays en développement ? Pourquoi ?
    4. Comment devraient agir les consommateurs dans un monde décroissant ?
    5. Comment lutter contre le chômage dans un monde décroissant ?
    6. Pourquoi la coopération internationale est-elle nécessaire pour mettre en place un tel système ?

 

3.  Vocabulaire : trouvez dans la transcription ci-dessous les mots qui correspondent aux définitions suivantes :

    1. Développement, augmentation de quelque chose : 
    2. Recommander vivement quelque chose : 
    3. Qui oblige à agir : 
    4. Augmenter : 
    5. Qui est attaché à une cause, une idée : 
    6. Insuffisance : 
    7. Utiliser / employer quelque chose en totalité : 
    8. Être mis en présence d’un problème, d’une difficulté : 

 

Transcription :

La décroissance, qu’est-ce que c’est ? 

Tous les pays partagent un même objectif : produire chaque année plus de richesse que l’année précédente pour avoir ce qu’on appelle de la “croissance”. Pourquoi vouloir produire toujours davantage ? Parce qu’il est généralement admis que plus un pays a de richesses à partager, plus il peut augmenter le niveau de vie de ses habitants. Pourtant, depuis les années 80, certains prônent non plus la croissance mais la décroissance. Leur logique est la suivante : plus on produit, plus on pollue et plus on épuise les ressources naturelles, pétrole, gaz, charbon, eau, etc. Selon eux, comme ces ressources ne sont pas illimitées, et que la population mondiale ne cesse de croître, nous serons confrontés à d’importantes pénuries, ce qui risque d’engendrer de graves crises économiques, environnementales et géopolitiques, voire même l’extinction de l’espèce humaine. C’est pour anticiper ces crises que les partisans de la décroissance préconisent de réduire progressivement mondiale. Il est inenvisageable d’exiger des pays en développement de stopper leur croissance alors que leur population ne peut pas toujours répondre à ses besoins les plus essentiels et qu’elle consomme beaucoup moins de ressources naturelles que les pays développés. C’est pourquoi, ce serait d’abord à ces derniers de réduire leur production. Pour que la production baisse, il faut que la consommation diminue. Il faudrait donc que chacun se montre moins gourmand et que chacun change sa façon de consommer. Par exemple, au lieu de jeter et d’acheter du neuf, donner, échanger ou acheter d’occasion. Il faudrait également être moins individualiste, plus solidaire, par exemple, afin d’éviter une hausse du chômage, il faudrait accepter de réduire son temps de travail afin de partager les emplois. Pour que ce modèle fonctionne, les décroissants soulignent qu’une coopération internationale est indispensable. En effet, il faut que tous les pays s’entendent sur des règles communes : des quotas d’émission de CO2 par exemple car la pollution d’un pays ne s’arrête pas à ses frontières. De plus, généralement, un pays n’accepte d’imposer des règles contraignantes que si les autres le font également car il ne veut pas perdre en compétitivité. Si la théorie de la décroissance soulève de vraies questions sur la pérennité du système actuel, elle est souvent qualifiée d’utopiste car elle demande des changements culturels et une solidarité internationale qui semble impossible à mettre en place. 

 

4. Production orale :

    1. Connaissiez-vous le concept de décroissance avant de visionner le reportage ? Est-ce une idée ou un mouvement connu ou populaire dans votre pays ou entourage ?
    2. Quelle première réaction vous inspire une telle idée de prime abord ? Cette théorie vous semble-t-elle : Logique ? Complètement idéaliste ? Hypocrite ?  Intéressante ? Nécessaire ? Justifiez votre ou vos réponses !
    3. En tant que consommateur, quels sacrifices êtes-vous prêt à faire ou faites-vous déjà pour polluer moins ? 
    4. Seriez-vous d’accord pour partager votre temps de travail et donc votre richesse avec les autres ? Pourquoi ?

juliezefrench

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top
%d bloggers like this: